La nature

C’est mon premier maître. La contemplation des forces vives, les couleurs changeantes, la patine du temps, les matières, les lumières… Dans la nature il n’y a pas d’aplats et pourtant on s’y sent bien. Si on regarde une pierre, un tronc, une paroi rocheuse, le reflet dans l’eau, tout est vibrant, organique et inspire calme et plénitude. C’est pourquoi je privilégie la patine aux aplats, qu’elle soit subtile, proche du monochrome ou plus énergique et contrastée, elle donne aux murs une dimension qui ne s’arrête pas… au mur. Et comme dans la nature, elle est invitation au rêve, à la contemplation.

Peintres

Les grands maîtres en peinture sont une vraie source d’inspiration, autant dans les palettes de couleurs que dans la « patte » personnelle du peintre et dans les textures. Je propose souvent à mes clients comme base de discussion une peinture de Bonnard, Monet ou de Rothko, Redon et bien d’autres, pour envisager les couleurs d’une pièce. Une alternative aux traditionnels nuanciers que l’on trouve chez les marchands de peinture et qui ne proposent que des aplats finalement assez pauvres en nuances, en pigment.

 Wabi-Sabi, esprit Zen

Wabi-sabi est une expression japonaise désignant un concept esthétique, ou une disposition spirituelle, dérivé de principes bouddhistes zen, ainsi que du taoïsme. Il valorise l’altération par le temps, la patine  des objets, le goût pour les choses ayant vécu.. Le wabi fait référence à la plénitude et la modestie que l’on peut éprouver face aux phénomènes naturels, et le sabi, la sensation face aux choses dans lesquelles on peut déceler le travail du temps ou des hommes. 
 
Une philosophie qui  prône le retour à une simplicité, une sobriété paisible pouvant influencer positivement l’existence, où l’on peut reconnaître et ressentir la beauté des choses imparfaites, éphémères et modestes.
Cet esprit peut tout aussi bien s’appliquer aux murs où nous partons de l’imperfection, la mettant en valeur et en scène en quelque sorte, lui révélant une dimension poétique et intemporelle.

Musique-rythme

La musique et le rythme est l’essence même du vivant. Dans la nature, tout est rythme, chant. Nous utilisons en peinture et en musique le même vocabulaire. Nous parlons de tons, demi-tons ou demi-teintes, de vibration, de couleur etc… (Le rythme de la brosse du peintre qui donne son énergie dans un mouvement staccato ou allegro ma non troppo). On pourrait imaginer une atmosphère comme une partition musicale où différentes forces s’affrontent et s’harmonisent, trouvent un équilibre.